Cadrer et vivre la délégation



Sécuriser cette évolution grâce à un cadre général qui peut se décliner à toutes situations autour de balises incontournables à créer et à rendre visibles : une vision, des valeurs, des règles de vie, des limites à respecter. Ce cadre donné ou co-construit doit être connu et partagé par tous.

Toutes nos contributions, comme ce mot l’indique, se réalisent en harmonie avec les ambitions que vous voulez donner à votre structure.

À vous de vous préparer, de construire, de consolider en fonction de vos priorités sans nous ou
avec nous !

INTERVENTIONS POSSIBLES AUTOUR DU SOUS-DOMAINE :

Construire et partager des éléments de la culture délégative

  • Construire en équipe de direction ou clarifier la culture déjà existante de l’entreprise : sa vision, ses valeurs, ses règles de vie, les limites à ne pas franchir pour ne pas mettre en péril l’entreprise. Formaliser ces données si besoin.
  • Faire partager et adopter par le plus grand nombre la culture délégative de l’entreprise: sa vision, ses valeurs, ses règles de vie, les limites à respecter pour ne pas mettre en péril l’entreprise.
  • Conseil de direction sur demande ponctuelle (exemple : l’écriture des éléments de la nouvelle culture).
 

Cadrer et vivre la délégation

Ce domaine est indispensable pour que les différents acteurs de l’entreprise puissent agir de manière pertinente et efficace : savoir vers quoi veut aller l’entreprise (vision), quels sont les principes qui guident son fonctionnement (valeurs), et ainsi, comment interagissent les acteurs de l’organisation (règles de vie et limites à respecter).

La Vision

Que souhaite l’entreprise ? Vers quelle ambition tend-t-elle ? Que souhaite-t-elle apporter au monde ?
La vision donne un cap, une direction mais aussi une perspective sur le très long terme. En ce sens elle a vocation à inspirer, non seulement le dirigeant, mais aussi chacun des acteurs de l’entreprise. Elle est porteuse de sens pour l’ensemble des membres de l’organisation.
Pour que la vision soit véritablement inspirante, trois conditions sont cependant nécessaires : que la vision soit claire (compréhensible), cohérente (ambitieuse et réaliste, en lien avec l’objet de l’entreprise) et partagée par tous.

Les Valeurs, principes éthiques

Les valeurs sont les principes éthiques qui sous-tendent les comportements au quotidien et aident à prendre des décisions pour la réussite de l’ensemble.
Quelles sont les valeurs partagées dans l’entreprise ? Cette question préalable est indispensable à la construction d’une identité commune à l’ensemble des équipes. Chacun pourra se retrouver dans les valeurs de l’entreprise, qui rejoindront les siennes propres. L’alignement sur les valeurs est un élément phare pour l’implication des collaboracteurs dans le développement et la réussite de leur entreprise. Ce cadre de référence commun, rendu explicite, favorise en outre la régulation dans les équipes.

Les principes de fonctionnement

Ce cadre étant posé, il devient aisé de définir les principes de fonctionnement qui vont guider notre action au quotidien. Par exemple, une entreprise de renom à toujours comme principe de base “Vous faites comme vous voulez mais il ne faut 0 délais de retard”.
Les collaboracteurs se concentrent eux sur un type d’organisation du travail en autonomie et en équipe pour répondre aux attentes des clients dans le cadre général qui est donné ou co-construit.

Les interdits

Il s’agit de parfaire ce cadre général par les interdits, c’est-à-dire les limites à ne pas franchir au nom de la réussite collective.
Clarifier ces interdits sécurise chacun des acteurs. Cela leur permet d’évoluer dans un cadre clair, partagé par tous. Ce cadre est la condition de l’autonomie de chacun. Il permet également réassurer le dirigeant et son équipe proche. Chacun va pouvoir évoluer au sein de l’entreprise, en connaissant les « règles du jeu ».

Cadrer et vivre la délégation facilite donc l’appropriation de chacun. Cela favorise une plus grande fluidité dans la gestion des actions et des interfaces au quotidien.