Favoriser l'implication



Davantage que la simple motivation qui n’introduit que des “motifs” ponctuels (primes, promotion interne ou autre) pour se mettre en mouvement en vue d’un résultat bien défini, l’implication correspond à l'importance profonde qu’une personne accorde, de façon authentique et personnelle, à son activité professionnelle. Cette implication est favorisée par une culture d’entreprise s'appuyant sur la trilogie suivante : cohérence, réciprocité et appropriation.

Toutes nos contributions, comme ce mot l’indique, se réalisent en harmonie avec les ambitions que vous voulez donner à votre structure.

À vous de vous préparer, de construire, de consolider en fonction de vos priorités sans nous ou
avec nous !

INTERVENTIONS POSSIBLES RÉPARTIES EN 3 SOUS-DOMAINES :

Valoriser tous les domaines dans lesquels la cohérence peut s’exprimer

  • Équipe de direction très unie et solidaire parlant d’une même voix grâce à la culture de réunions déléguées
  • Style de “management” commun pour tous grâce à une formation de manager-coach donnée à tous les managers acceptant sincèrement de pratiquer la délégation
  • Une vision et des valeurs d’entreprise connues et adoptées par tous.
  • Les mêmes règles de vies (et interdits) simples, partagées et connues par tous
  • Conseil de direction sur des points pouvant favoriser la cohérence: formalisation, relations humaines, communication (langage et attitude), recrutement, ...

Développer et faire vivre la juste réciprocité

  • Animation d’équipes ou d’une démarche pour l’amélioration de la qualité de vie au travail
  • Aide à la mise en place d’un processus de gestion des talents
  • Formation à l’organisation efficace de réunions de partage et de célébration des réussites
  • Conseil de direction sur des points pouvant favoriser la réciprocité : reconnaissance des personnes et des équipes, "associer distribution des primes à réciprocité équitable" ...

Faciliter l'appropriation de l’entreprise

  • Autonomie et prise d’initiatives grandement favorisées par la nouvelle posture de la hiérarchie suite à sa formation de manager-coach
  • Aide à la construction d’un parcours d’intégration des nouveaux embauchés
  • Formation au travail en groupe de progrès pour permettre d’impliquer concrètement des salariés volontaires dans les progrès de LEUR entreprise
  • Conseil de Direction sur des points pouvant favoriser l’appropriation : communications régulières en toute transparence, des occasions pour vos collaboracteurs d’être fiers de son entreprise en pouvant y contribuer, ...

Favoriser l’implication nécessite 3 conditions

Favoriser l’implication par la Cohérence

La cohérence peut être définie de plusieurs manières. « C’est un rapport d’harmonie ou d’organisation logique entre des éléments. » L’« Harmonie, rapport logique, absence de contradiction dans l’enchaînement des parties d’un tout. » Il s’agit donc de démontrer une logique reliant les intentions affichées et les actions mises en oeuvre, à tous les niveaux de l’organisation. Le bons nous amène à dire que l’on ne peut pas s’impliquer dans une entreprise incohérente. C’est-à-dire une entreprise qui fait le contraire de ce qu’elle dit. Le projet, le système relationnel et l’organisation du travail devraient donc être identifiés et partagés par tous.

Favoriser l’implication par la Réciprocité

De plus, l’implication des collaboracteurs est d’autant plus forte que l’entreprise sait être réciproque. Il s’agit de reconnaître le travail et les personnes. Mais aussi d’apporter un engagement équivalent en retour. Cette réciprocité peut prendre différentes formes : valorisation du collaborateur, rétributions, actions pour améliorer le bien-être au travail, moments de partage conviviaux. Il s’agit donc, pour chaque entreprise, de trouver comment elle orchestre cette réciprocité en lien avec son personnel, sa culture et sa vision.

Favoriser l’implication par l’Appropriation

Enfin, pour s’impliquer vraiment, le collaboracteur a besoin d’adhérer à la culture de l’entreprise, de se sentir partie prenante du tout. Ainsi, plus il se reconnaîtra le cadre culturel et opérationnel de la délégation, plus il pourra s’investir, faire corps/cœur avec l’organisation. La faire « sienne ». Il s’y sent chez lui et son travail prend tout son sens. Il sait pour quoi, pour qui, il œuvre chaque jour.